Publié le 24 novembre 2017

Atelier Terre et Son : au jardin thérapeutique, place à la musique 

Spécialisé dans la fabrication d’instruments et de sculptures musicales, l’atelier fait chanter la musique de la nature. Une baguette sur un clavier d’argile, un souffle dans un pot en terre… la petite musique du jardin nous fait du bien.

Le jardinier du son

Christian Gauche est un jardinier du son : il façonne la terre et en cultive les sons, dans son atelier Terre et Son, à St-Pierre des Bois dans le Cher.

L’atelier a d’abord fabriqué des instruments traditionnels comme le udu drums, un instrument à percussion traditionnel du Nigeria, des darboukas et autre tambour. Ces derniers ont transmis à Christian tous leurs secrets, et aujourd’hui, l’atelier fabrique ses propres créations musicales, inspirées des savoir-faire culturels et des sons du monde entier.

Un jardin des arts

Peau, métal, argile, terre cuite, bois… l’atelier Terre et Son travaille ses matériaux avec poésie, et les instruments se font œuvre d’art : l’atelier s’est spécialisé dans des sculptures sonores à la fois esthétiques et ludiques.

Argilophones en forme d’oiseaux, barrières de tambours, clapophones… les drôles d’instruments sont installés dans des espaces verts, dans les jardins, pour inviter le promeneur à s’arrêter, et jouer avec le son. Le jardin musical du château de Chenonceau est une vraie découverte sonore pour la famille, où petits et grands s’essayent aux créations musicales. La prairie fleurie du château de la Bâtie d’Urfé dans la Loire est semée d’animaux fantastiques aux bruits magiques.

Jouer seul ou à plusieurs, ou s’assoir et écouter tout simplement… la promenade sonore peut être active, interactive, ou encore passive. Plaisir de jouer ou plaisir d’écouter, les sens s’éveillent et l’on se sent bien.

Jardin de jeux, jardin de sons

En ponctuant la promenade de bons moments, en stimulant les sens, en installant des moments de jeux, les installations musicales de l’Atelier Terre et Son trouvent naturellement leur place au sein du jardin à visée thérapeutique.

Elles s’intègrent parfaitement au jardin comme lieu de vie, où l’on s’arrête pour regarder, sentir, écouter, et même jouer : l’Atelier Terre et Son est une belle rencontre, pour Terramie sur les départements de l’Aisne, de la Marne et de l’Oise !

Après avoir rencontré Christian Gauche, notre conseillère Patricia Espi a pu intégrer les instruments de l’Atelier Terre et Son dans la conception de deux jardins de vie, le jardin thérapeutique de l’EHPAD du château d’Eve , et le jardin de la résidence ARFO Gobelins de Reims. Spécialement créés par l’atelier, les tambours et claviers suspendus, ont été installés sur les conseils de Christian.

Accessibles même en fauteuil roulant, les instruments permettent à chacun de s’arrêter pour essayer soi-même, seul ou accompagné. Ils invitent à l’écoute, comme ils invitent au « faire ». Et si l’on faisait un tour au jardin pour jouer un peu de musique ?

Comme un potager, comme des activités physiques, comme un atelier artistique, les instruments de Terre et Son sont un appui thérapeutique au sein des jardins à visée thérapeutique. Musique et poésie sortent au grand air, et ça fait du bien !

Découvrez l’Atelier Terre et Sons, ses instruments, ses sculptures et installations en jardins musicaux sur le site Internet

Retrouvez en vidéo les réalisations de l’Atelier sur la chaine YouTube de Christian 

Rejoignez la communauté sur Facebook 

En savoir plus

Publié le 07 décembre 2017

Terramie, prestataire référencé auprès d’AMI 2

Spécialisée dans les produits et les services à destination des établissements, la centrale de référencement AMi 2 compte désormais Terramie dans ces fournisseurs. Prestation de qualité, projets sur-mesure, couverture nationale… nous tenons les promesses d’une belle collaboration !

Une centrale de référencement, c’est quoi ?

Créée en 1994 par le Docteur Pierre André Chapelle, AMi2 sélectionne ses fournisseurs et négocie les tarifs de produits alimentaires et non-alimentaire pour les établissements et collectivités – médico-social, petite-enfance et écoles, villages vacances…- : sa mission est de fournir à ses adhérents une sélection de produits de qualité, pour un tarif moindre.

A la différence d’une centrale d’achat, les produits ne sont pas achetés, et les adhérents gardent toute la liberté de se fournir auprès des fournisseurs référencés par AMi2.

Un partenariat qui promet !

Sélectionnés par AMi2, nous sommes les précurseurs de la famille « création de jardin à visée thérapeutique » au sein des fournisseurs AMi2 : nous avons ouvert la voie au jardin thérapeutique parmi le réseau !

A l’image de Terramie, tous les fournisseurs ont été sélectionnés et référencés avec rigueur pour la qualité de leur travail et leur professionnalisme : le réseau AMi2 connait bien ses fournisseurs, le secret des projets sur-mesure et fructueux. Il peut alors proposer de belles collaborations, entre prestataires et adhérents.

Pour nous, AMi2 est aussi l’opportunité d’être présents sur le territoire national, dans une collaboration avec des prestataires qualifiés et reconnus : avec une couverture nationale, les fournisseurs et les prestataires de services sélectionnés viennent de toute la France.

Pour les adhérents du réseau, l’avantage est certain : en plus des économies, ils gagnent du temps sur la recherche des fournisseurs, et bénéficient d’une sélection large et de qualité. 

Le réseau AMI2, c’est un réseau de rencontres et de beaux projets, avec lesquels nous avons hâte de collaborer encore davantage!

Pour en savoir plus : www.ami2.com

En savoir plus

Ils témoignent...

CLAUDINE, 32 ans, infirmière Diplômée d’Etat, travaille en unité de vie Alzheimer au sein d’un EHPAD

« J’ai été surprise de l’impact que le jardin a eu sur la qualité de sommeil de Louise. Cette mamie de 78 ans atteinte de la maladie d’Alzheimer avait des difficultés à s’endormir et à dormir toute la nuit. Dès qu’elle a commencé à sortir au jardin, elle a posé moins de problème pour se coucher le soir et a commencé à avoir un meilleur cycle de sommeil. On a donc réduit la prise de médicaments. »

MATHILDE, animatrice en PASA (Pôle d’Activités et de Soins Adaptés)

« Nous avons un monsieur qui est sujet à de régulières crises d’angoisse. Il peut même devenir violent. Il a compris qu’aller au jardin thérapeutique du PASA lui permettait de se calmer. Chaque fois qu’il sent l’angoisse monter, il sort et marche et marche encore. Il revient à l’intérieur, sa crise est passée. »

Jean-Claude, 58 ans

« Vous savez, quand on est touché par un cancer, on doit être fort mentalement pour accepter les protocoles, les effets secondaires, la fatigue… Moi, chaque fois que j’avais une séance de chimio, je m’arrangeais pour arriver à l’hôpital 30 mn avant. Ca me permettait de passer une demi-heure dans le jardin thérapeutique du CHU. Je me sentais relié à la nature, à la vie. Ca m’aidait à faire le plein d’énergie et à faire face. Je crois vraiment que ça m’a bien aidé à trouver la force de me soigner.  »