Publié le 19 mai 2016

Un peu de jardin à Paris 

Témoignage d’une provinciale de la campagne qui découvre un peu de poésie à Paris.

"C’était un dimanche soir. Comme on dit en province, « je montais » à Paris. Je suis arrivée dans le bruit de l’aéroport, sur l’asphalte, au milieu du béton et d’inconnus rentrant de leur week-end prolongé, pressés…

Dans cette agitation perpétuelle et urbaine, il y avait la chaleur étouffante d’un soir de printemps, les bruits du métro, le côté impersonnel qu’il donne aux gens qui l’utilisent. J’avais l’impression diffuse d’être noyée dans la masse…

Et puis, il y a eu la jeune-fille au lilas mauve. A sa main gauche elle tenait une lourde valise. Sa main droite portait le bouquet avec précaution. Il avait pris un coup de chaud. Ca m’a fait du bien de voir ces fleurs inattendues. Spontanément, j’ai commencé à imaginer l’histoire de ce bouquet et de cette femme. De quel jardin venait-il ? Etait-ce son amoureux de la campagne qui le lui avait offert avant qu’elle ne reparte pour la ville ?

Il y a eu aussi une dame, plus loin, sur une autre ligne de métro. Elle avait un bouquet de muguet qui s’échappait de la poche extérieure de son sac à main. Allait-elle l’offrir ? Allait-elle en garder quelques brins pour elle, pour son petit bonheur ? Mon esprit vagabondait.

Au détour d’un couloir, j’ai aperçu encore un bouquet de lilas, blanc celui-ci. Il courrait déjà vers sa destinée citadine.

Et je me suis dit que la nature amène aussi un peu de poésie dans nos vies. Elle nous permet de nous reconnecter à l’humain, à la simplicité et à la beauté de ce qu’elle nous offre. On peut s’en emparer et s’échapper de nos moments parfois sombres… 

En savoir plus

Publié le 17 mai 2016

Physioparc et Terramie : partenaires !

Parce que les outils d’activité physique adaptée peuvent aisément s’intégrer au sein d’un jardin à visée thérapeutique, Terramie a choisi le spécialiste en France de la fabrication et de la diffusion de cette gamme : Physioparc.

Ce partenariat est basé sur des valeurs communes : le respect de la personne, le maintien de son état de santé, l’amélioration constante de son bien-être.

Physioparc propose plus d’une centaine d’équipements d’activité physique adaptée, fabriqués en France. Installés en extérieur, au sein d’un jardin à visée thérapeutique, ils permettent de maintenir et améliorer l’amplitude articulaire et la force des membres, tout en travaillant l’équilibre.

Ils sont un véritable support aux soignants pour aider à la préservation des acquis des personnes âgées.

Il peut s’agir de fauteuils avec pédaliers, de roues à bras, de cartes régionales pour activer la mémoire et le mouvement…

Physioparc et Terramie, une équipe professionnelle et fiable pour vous proposer un accompagnement non-médicamenteux innovant.

Parole ouverte à M.Yannick Guichard, Directeur Général de Physioparc :

« Constatant le besoin d’activité physique pour nos aînés en institution, nous nous sommes lancés dans la commercialisation d’un équipement adapté aux besoins spécifiques des personnes âgées. En s’inspirant de concepts présents au Québec, en Espagne, en Allemagne, et avec les conseils d’ergothérapeutes, psychomotriciens et médecins coordinateurs, nous conceptualisons une centaine de combinaisons possibles d’un matériel adapté aux pathologies.

Nous travaillons en proximité avec le personnel des EHPAD, et restons attentifs à leurs besoins, comme à celui des patients. Notre approche valorise le bien-être physique par un soin non-médicamenteux. Nos valeurs sont communes à celles de Terramie, nous plaçons l’humain au cœur de nos concepts, et dans la recherche de ce qui va faire du bien.

Attirés par l’éthique de Terramie, Physio-Parc a également été attiré par la nouveauté du concept Terramie, son organisation, et l’accompagnement sur-mesure qu’il met en place, pour des jardins thérapeutiques des plus adaptés.

Le jardin thérapeutique stimule les sens, et vers l’activité physique, il n’y a qu’un pas : nos concepts s’articulent, s’enrichissent, pour un meilleur bien-être.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Physio-Parc 

En savoir plus

Ils témoignent...

CLAUDINE, 32 ans, infirmière Diplômée d’Etat, travaille en unité de vie Alzheimer au sein d’un EHPAD

« J’ai été surprise de l’impact que le jardin a eu sur la qualité de sommeil de Louise. Cette mamie de 78 ans atteinte de la maladie d’Alzheimer avait des difficultés à s’endormir et à dormir toute la nuit. Dès qu’elle a commencé à sortir au jardin, elle a posé moins de problème pour se coucher le soir et a commencé à avoir un meilleur cycle de sommeil. On a donc réduit la prise de médicaments. »

MATHILDE, animatrice en PASA (Pôle d’Activités et de Soins Adaptés)

« Nous avons un monsieur qui est sujet à de régulières crises d’angoisse. Il peut même devenir violent. Il a compris qu’aller au jardin thérapeutique du PASA lui permettait de se calmer. Chaque fois qu’il sent l’angoisse monter, il sort et marche et marche encore. Il revient à l’intérieur, sa crise est passée. »

Jean-Claude, 58 ans

« Vous savez, quand on est touché par un cancer, on doit être fort mentalement pour accepter les protocoles, les effets secondaires, la fatigue… Moi, chaque fois que j’avais une séance de chimio, je m’arrangeais pour arriver à l’hôpital 30 mn avant. Ca me permettait de passer une demi-heure dans le jardin thérapeutique du CHU. Je me sentais relié à la nature, à la vie. Ca m’aidait à faire le plein d’énergie et à faire face. Je crois vraiment que ça m’a bien aidé à trouver la force de me soigner.  »