Découvrez le jardin thérapeutique de l'EHPAD du Château d'Eve

Publiée le 25 juillet 2017

Découvrez le jardin thérapeutique de l’EHPAD du Château d’Eve

Inauguration du jardin thérapeutique du Château d'Eve
Inauguration du jardin thérapeutique du Château d'Eve

Le 23 juin, l’EHPAD du Château d’Eve, dans l’Oise inaugurait son jardin thérapeutique Terramie ! Une grande première pour notre conseillère Patricia Espi, qui, pour l’inauguration de son premier jardin a pu rencontrer Madame la sénatrice de l’Oise Laurence Rossignol, venue spécialement pour l’occasion.

 La qualité de vie des résidents comme projet de soin

Il y a deux ans, les résidents de l’EHPAD du Château d’Eve faisaient part de leur difficulté, à l’arrivée en EHPAD, à adopter le mode de vie de l’institution : « La plupart de nos résidents ont travaillé la terre toute leur vie, et nourrissent un lien très fort avec la nature » nous confie Beba Stojanovic, la directrice de l’établissement.

C’est alors que l’idée du jardin thérapeutique est apparue, comme un moyen d’intégration à un nouveau mode de vie, d’où la nature, le plein air et le travail de la terre ne seraient pas complétement absents. 

Conçu comme une alternative aux médicaments, le jardin thérapeutique du Château d’Eve a pour vocation d’offrir un espace de vie au grand air, un espace de vivre ensemble, contre le sentiment d’isolement. Il permet de renforcer les liens sociaux, familiaux et intergénérationnels, et surtout, de garder un lien avec le monde extérieur à l’institution. C’est une rupture avec un cadre médicalisé : « Les activités d’hortithérapie permettent de se sentir responsable de quelque chose, à nouveau utile. Le jardin thérapeutique permet aux résidents de garder pied avec la réalité […]. Il diminue l’anxiété, favorise l’estime de soi, et maintient l’autonomie » précise Patricia Espi, conseillère Terramie pour le Château d’Eve.

Un support non médicamenteux, accessible et apaisant

L’ensemble du jardin et ses activités sont accessibles aux personnes à mobilité réduite : les chemins sont stabilisés, larges, visibles, les jardinières sont surélevées pour permettre l’accès en fauteuil roulant. Les allées mènent à des massifs pour stimuler les sens, à des espaces d’hortithérapie, à des bancs pour le repos, à des installations musicales…

Des structures d’activité physique adaptées prennent leur place au jardin, pour encourager l’activité et préserver l’autonomie des personnes âgées le plus longtemps possible. Accompagnés par des professionnels, en douceur, les résidents peuvent travailler leurs membres supérieurs et inférieurs, la coordination et l’équilibre, le système cardiovasculaire, sans oublier l’aspect ludique des activités : panier de basket, cible, plateau de jeux…

Et le petit « plus » du jardin : les poules et les chèvres donnent de la vie à toute cette nature, et offrent des possibilités de pratiques de médiation animale.

Le suivi Terramie

L’EHPAD du Château d’Eve s’est tourné vers Terramie, le spécialiste du jardin à visée thérapeutique, pour donner vie à son projet. Patricia Espi a donc suivi et accompagné le projet du château d’Eve, dans la mise en forme des idées, la recherche de financements, la mise en place de formations de soignants à l’utilisation de l’outil jardin…

Souhaitant mettre en place une action spécifique pour le maintien des acquis de la personne âgée en institution au travers d’un aménagement environnemental, le jardin thérapeutique du Château d’Eve s’intègre dans le Schéma régional d’organisation Médico-sociale de Picardie : celui-ci préconise l’amélioration de l’accompagnement des personnes âgées en EHPAD. Porté par une politique de soutien au bien-être des personnes âgées, le jardin de l’EHPAD du château d’Eve a été inauguré par la maire de la Ville, Marie-Agnès Champault, en la présence et sous le Haut-patronage de Madame la sénatrice de l’Oise, Laurence Rossignol.

Et pour un jardin évolutif et pérenne, l’accompagnement Terramie c’est aussi une collaboration sur le long terme, dans le temps, avec les équipes soignantes, comme avec les résidents : certains d’entre eux sont « résidents pilotes », ils conseillent au quotidien sur la gestion du jardin. En plus de voir leur savoir valorisé, les résidents prennent une part active au jardin, ils participent à l’environnement qui est le leur.

Félicitations, Patricia, pour cette belle réalisation ! Nous souhaitons à toute l’équipe de très beaux moments dans ce très beau jardin… 

                                                                             Inauguration du jardin thérapeutique du Château d'Eve
undefined

< Retour aux actualités