La santé au jardin 

Publié le 14 décembre 2017

Le colloque Agevillage Humanitude 2017

affiche colloque Age Village Humanitude
colloque Age Village HUmanitude

Les 9 et 10 novembre, Terramie a participé au dixième colloque Agevillage et Humanitude sur les approches non médicamenteuses dans le « prendre-soin ». Cette année autour du thème de l’art, plus de mille professionnels se sont retrouvés en ateliers, conférences, tables-rondes pour se pencher sur un soin bienveillant, et plein d’humanité.

« Faire évoluer les milieux de soin en milieux de vie »

Le colloque Agevillage Humanitude a été créé il y a dix ans pour promouvoir les approches non-médicamenteuses dans le prendre-soin des personnes fragiles et vulnérables.

Dans les gestes du quotidien, dans l’ambiance et l’environnement du milieu de vie, dans les techniques de soin, les approches non-médicamenteuses s’appuient sur un principe de la « bientraitance », où l’humain reprend une place centrale, pour le patient comme pour le soignant. Plus qu’un lieu de soin, l’institution médicale – EHPAD, SSIAD, CLIC, CH…- pourrait devenir un lieu de vie, où les échanges et les relations prennent sens.

De cette véritable éthique de soin est née l’Humanitude, une méthodologie de pratiques élaborée par Yves Gineste et Rosette Marescotti. Avec Annie de Vivie, fondatrice d’Agevillage et directrice des formations Humanitude, ils se mobilisent chaque année pour promouvoir la qualité de vie des personnes en situation de fragilité, mais aussi pour la qualité de vie des professionnels, au travers du colloque Agevillage Humanitude.

« Nous avons l’art pour ne pas mourir de la vérité » Nietzsche

Après avoir abordé les approches non-médicamenteuses sous les thèmes de la douleur, de la nutrition, du cadre de vie, le colloque 2017 s’est penché sur l’art, comme créateur de vie, et d’envies.

Philosophes, médecins, art-thérapeutes et artistes ont pu éclairer le millier de professionnels du soin sur tout ce que peut apporter l’art dans les pratiques de soin au quotidien,

« Parce que les œuvres de Jeff Koons ou de Rothko sont préférées à des photos de paysages ou de chat par des personnes malades Alzheimer, a constaté le neurologue serge Lemarquis. […]

Parce que les professionnels du soin qui ont expérimenté ces initiatives (danses, chants, art du cirque, street arts...) n'imaginent plus leurs projets sans cette dimension artistique et culturelle. […]

Parce que l'art se décline dans l'architecture des lieux, les choix des matériaux, des éclairages, des matériels mais aussi dans l'art culinaire pour lutter efficacement contre la dénutrition. » nous raconte Annie de Vivie

L’art dans le soin sait rendre la vie. L’envie, la créativité, les projets… l’art est toujours là et nous rappelle que l’on est en vie, jusque dans les derniers moments. Se beauté et sa force accompagnent aussi les soignants dans leur quotidien, contre les règlements et les contraintes, contre l’épuisement.

Le jardin à visée thérapeutique : tout un art !

La sensation de la terre humide, l’émotion face à un près aux mille couleurs… le bien-être au jardin, c’est tout un art !

Ce dixième colloque Humanitude résonne dans les jardins Terramie, où dans les idées mises en œuvre pour créer un bel ensemble, dans la taille des arbres et le travail de travail de la terre, dans le « faire-ensemble », le jardin thérapeutique est lui-même un art du prendre-soin.

La beauté, l’émotion esthétique, les sensations du corps au jardin sont un retour naturel à la vie, à l’envie.

Pour en savoir plus sur le colloque Agevillage et Humanitude 

Publié le 24 novembre 2017

Atelier Terre et Son : au jardin thérapeutique, place à la musique 

Atelier Terre et son
Atelier Terre et Son

Spécialisé dans la fabrication d’instruments et de sculptures musicales, l’atelier fait chanter la musique de la nature. Une baguette sur un clavier d’argile, un souffle dans un pot en terre… la petite musique du jardin nous fait du bien.

Le jardinier du son

Christian Gauche est un jardinier du son : il façonne la terre et en cultive les sons, dans son atelier Terre et Son, à St-Pierre des Bois dans le Cher.

L’atelier a d’abord fabriqué des instruments traditionnels comme le udu drums, un instrument à percussion traditionnel du Nigeria, des darboukas et autre tambour. Ces derniers ont transmis à Christian tous leurs secrets, et aujourd’hui, l’atelier fabrique ses propres créations musicales, inspirées des savoir-faire culturels et des sons du monde entier.

Un jardin des arts

Peau, métal, argile, terre cuite, bois… l’atelier Terre et Son travaille ses matériaux avec poésie, et les instruments se font œuvre d’art : l’atelier s’est spécialisé dans des sculptures sonores à la fois esthétiques et ludiques.

Argilophones en forme d’oiseaux, barrières de tambours, clapophones… les drôles d’instruments sont installés dans des espaces verts, dans les jardins, pour inviter le promeneur à s’arrêter, et jouer avec le son. Le jardin musical du château de Chenonceau est une vraie découverte sonore pour la famille, où petits et grands s’essayent aux créations musicales. La prairie fleurie du château de la Bâtie d’Urfé dans la Loire est semée d’animaux fantastiques aux bruits magiques.

Jouer seul ou à plusieurs, ou s’assoir et écouter tout simplement… la promenade sonore peut être active, interactive, ou encore passive. Plaisir de jouer ou plaisir d’écouter, les sens s’éveillent et l’on se sent bien.

Jardin de jeux, jardin de sons

En ponctuant la promenade de bons moments, en stimulant les sens, en installant des moments de jeux, les installations musicales de l’Atelier Terre et Son trouvent naturellement leur place au sein du jardin à visée thérapeutique.

Elles s’intègrent parfaitement au jardin comme lieu de vie, où l’on s’arrête pour regarder, sentir, écouter, et même jouer : l’Atelier Terre et Son est une belle rencontre, pour Terramie sur les départements de l’Aisne, de la Marne et de l’Oise !

Après avoir rencontré Christian Gauche, notre conseillère Patricia Espi a pu intégrer les instruments de l’Atelier Terre et Son dans la conception de deux jardins de vie, le jardin thérapeutique de l’EHPAD du château d’Eve , et le jardin de la résidence ARFO Gobelins de Reims. Spécialement créés par l’atelier, les tambours et claviers suspendus, ont été installés sur les conseils de Christian.

Terre et son
Terre et Son

Accessibles même en fauteuil roulant, les instruments permettent à chacun de s’arrêter pour essayer soi-même, seul ou accompagné. Ils invitent à l’écoute, comme ils invitent au « faire ». Et si l’on faisait un tour au jardin pour jouer un peu de musique ?

Comme un potager, comme des activités physiques, comme un atelier artistique, les instruments de Terre et Son sont un appui thérapeutique au sein des jardins à visée thérapeutique. Musique et poésie sortent au grand air, et ça fait du bien !

Découvrez l’Atelier Terre et Sons, ses instruments, ses sculptures et installations en jardins musicaux sur le site Internet

Retrouvez en vidéo les réalisations de l’Atelier sur la chaine YouTube de Christian 

Rejoignez la communauté sur Facebook 

Publié le 09 octobre 2017

Zoom sur le Salon des expérimentations et des innovations solidaires, le SEIS

Salon SEIS ASKORIA
Salon SEIS ASKORIA

Les 13 et 14 octobre 2017 aura lieu le SEIS, à Rennes. De l’innovation, de la solidarité, du partage : Terramie sera de la partie !

Le SEIS ASKORIA, c’est quoi ?

Askoria est le 1er organisme de formation aux métiers de l’intervention sociale et médicosociale en France. Formations qualifiantes, perfectionnement, avant ou après le baccalauréat, l’organisme se spécialise dans « les métiers des solidarités ».

Dans un domaine en évolution permanente, il est important de se poser les bonnes questions, mais aussi de découvrir de nouvelles solutions !

Numérique, intergénérationnel, insertion, emploi : la solidarité prend aujourd’hui de nouvelles formes, à explorer. Pour pousser plus loin l’exploration, et ouvrir de nouveaux horizons, Askoria a créé le salon SEIS, le Salon des expérimentations et innovations solidaires.

L’horizon des solidarités

D’abord destiné aux étudiants Askoria et désormais ouvert à tous les publics, le salon SEIS fait intervenir de nombreux acteurs pour multiplier les échanges et le partage d’expérience. L’intérêt est d’ouvrir chacun des acteurs – actuels ou futurs- à de nouvelles perspectives.

Stands, conférences, tables rondes, ateliers participatifs… l’idée est de faire bouger les choses ensemble.

Dynamique et motivante, l’édition de cette année propose même une bourse aux projets, pour accompagner le développement des initiatives solidaires.

Terramie, parmi les initiatives solidaires

Insertion des jeunes, centre de soins pour les personnes handicapées, jardins solidaires, applis et robots d’aide à la personne… les jardins à visée thérapeutiques Terramie ont naturellement trouvé leur place auprès des intervenants du salon.

Christian Garcin, notre conseiller pour la Bretagne, est ravi de participer à cette rencontre unique en son genre. Vous pourrez le retrouver au stand n°40. De plus, il clôturera cette deuxième édition du salon par une intervention, « le jardin à visée thérapeutique : une démarche complète d’accompagnement », de 15h30 à 16h15, le samedi 14 octobre.

De l’émulation, du partage d’idées, des rêves qui promettent… on a hâte d’y être !            

Retrouvez toutes les infos sur le SEIS ASKORIA 

Pour contacter Christian Garcin, notre conseiller Bretagne :


Affiche SEIS ASKORIA

07.86.11.31.43

christian.garcin@terramie.fr

Articles précédents :

28 septembre 2017 | Témoignage : une journée Portes ouvertes aux Parentèles de Reims

06 septembre 2017 | Souvenirs de l’expo Jardins, au Grand palais

01 août 2017 | La sagesse de l’arbre

04 juillet 2017 | La médiation animale

27 juin 2017 | Flower power, le pouvoir des fleurs

02 juin 2017 | Le sureau

10 mai 2017 | Les saints de glace

21 avril 2017 | Chez Gaëlle, une terrasse de printemps

> Consulter les archives des articles Terramie sur la santé au jardin